Dans le n° 76 - Janvier 2017 - Salariés aidants

Un investissement qui rapporte

Par Marie-Suzel Inzé 
Mots clés associés : Ressources Humaines 

Baisse de la productivité, diminution des horaires, absences imprévues, présentéisme, temps partiel, remplacements, démissions... Les employeurs, ceux de la filière gérontologique en tête, subissent de plein fouet les difficultés des 18% 1 de salariés aidants.

 
Partager
Imprimer

Le saviez-vous?? 1 salarié aidant sur 4 annonce 16 jours d'absence en moyenne 2
annuels... auxquels s'ajoutent, pour tous les salariés aidants, 4 jours de présentéisme 1. Ces chiffres ont de quoi faire réfléchir la filière gérontologique qui cumule déjà une moyenne d'âge supérieure à 40 ans et un taux record d'absences pour accidents du travail et troubles musculo-squelettiques.
Ainsi, une structure de 1?000 salariés perd environ 1?340 jours de travail du fait de ses salariés aidants. Et elle subit des coûts liés à la désorganisation, la baisse de qualité de service ou le report de projets. Face à cette situation, l'employeur a deux choix?: accepter la situation ou mettre en oeuvre des mesures pour aider les salariés aidants et limiter ainsi l'absentéisme/le présentéisme.
La mise en place d'un service d'information expert va dans ce sens. En effet, les recherches pour se repérer dans l'écosystème du grand âge (CLIC, CCAS, MAIA, PAERPA, SSIAD, APA, ADPA, ASH...) ou du handicap (MDPH, MDA, AJPP, PCH, CAMP, MAS, FAM...) ne peuvent se faire que pendant le temps de travail. Que dire de la recherche d'une garde de nuit, ou d'un kiné intervenant à domicile??

Ce constat étant fait, la question du financement reste à traiter.
? Le Retour sur Investissement?:
C'est le financement naturel?: l'augmentation du nombre de jours de travail fournit un gain de productivité. Selon l'Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail (UE-Osha), 1?€ investi dans la prévention rapporte 5?€ l'année suivante et 13?€ entre les 2 et 5 années suivantes.

? Les excédents des régimes de protection sociale?:
Un protocole financier mis en place par l'assureur alimente un compte de participation aux bénéfices des régimes de protection sociale. Les entreprises peuvent ensuite, dans une certaine mesure, disposer des montants pour de mesures de prévention.

? Les excédents des "?contrats responsables?"?:

La mise en conformité des régimes de santé au regard des "?contrats responsables?" (des contrats de santé collectifs à adhésion obligatoire) génère une piste de financement. De la baisse de la garantie découle une baisse de la prime d'assurance, qui peut être utilisée aux bénéfices des salariés.

1 Source Novartis/BVA.
2 Source www.responsage.com

Télécharger :
jours-perdus.pdf (PDF -  12 ko)  

  Cet article appartient au dossier


  Articles liés



Annuaire 2017
Retrouvez tous vos fournisseurs professionnels en gérontologie.Retrouvez tous
vos fournisseurs
professionnels en
gérontologie.




Archives
N° 79 AVRIL 2017
Dossier - TOP 20 des maisons de retraite privées non lucratives

Voir les articles
 
N° 78 MARS 2017
Dossier - Linge du résident : un concentré d'attachement

Voir les articles
 
N° 77 FÉVRIER 2017
Dossier - Hygiène du résident : un outil de bientraitance

Voir les articles
 
N° 76 JANVIER 2017
Dossier - La mutualisation : de gré ou de force

Voir les articles
 
Consultez votre information régionale